Joe Cocker

Joe Cocker
Photographié par Claude Piscitelli

Joe Cocker naît et grandit à Sheffield. À 15 ans, il se lance dans la musique et joue dans différents groupes locaux. Le premier d’entre eux, « Vance Arnold and the Avengers », est même choisi pour assurer la première partie d'un concert des Rolling Stones.

Au début des années 1960, Joe signe avec le label Decca Records et publie en 1964 son premier single, une reprise du titre « I’ll Cry Instead » des Beatles. Il faut attendre encore quatre ans pour voir son nom réapparaître dans les hit-parades britanniques, avec la chanson « Marjorine ». La même année, il connaît un premier grand succès avec sa magistrale reprise du classique des Beatles « With a Little Help from My Friends ». Cette chanson, qui devient un des tubes du chanteur, décroche fin 1968 la 1re place des charts britanniques.

À l’époque, Joe ne se soucie guère de l’état de ses finances et des contrats qu’il signe, ce qui finit par quasiment le contraindre d’entreprendre une tournée de 56 dates à travers les États-Unis. Cette tournée passe par différents festivals, notamment le mythique Woodstock, dont Joe ouvre, le 17 août 1969, la troisième journée. Cette date restera l’une des plus marquantes de sa longue carrière. En effet, c’est ce jour-là qu’il accède au rang de superstar et pose les jalons de son statut de légende du rock.

Le 20 mars 1970 débute à Détroit la tournée « Joe Cocker, Mad Dogs & Englishmen » pour laquelle le producteur et musicien de studio Leon Russell a monté à la hâte une formation de 21 musiciens. On compte parmi eux des stars comme Chris Stainton, Rita Coolidge et Derek and the Dominos. Joe Cocker indiquera par la suite que ce groupe est le meilleur avec qui il n’ait jamais partagé la scène. En septembre de la même année, il publie l’album live « Mad Dogs and Englishmen » qui rencontre un beau succès.

Après ces premiers tubes, Joe doit affronter son problème de toxicomanie qui affecte sa carrière. Cela ne l’empêche pas de partir régulièrement en tournée tout au long des années 1970. Il ne sortira pourtant pas de nouvel album à succès.

Après une coopération avec The Crusaders en 1981, il sort le titre « I’m So Glad I’m Standing here Today », suivi l’année d’après par l’album « Sheffield Steel ». Par la suite, plusieurs chansons de Joe Cocker se classent au box-office, comme « Up Where We Belong », enregistrée en duo avec Jennifer Warnes et utilisé dans le film « Officier et Gentleman » qui remplit les salles de cinéma. Avec sa mélodie entêtante, ce titre se place même dans les meilleures ventes de singles aux États-Unis. En 1984, avec « Civilized Man », Joe Cocker classe pour la première fois un album dans les charts en Allemagne. Deux ans plus tard, il reprend le titre « You Can Leave Your Heat On » de Randy Newman pour la bande originale du film « 9 semaines ½ ». Le morceau sera un tube mondial.  

Habitué des charts, Joe Cocker continuera les tournées jusqu’à sa mort, faisant vibrer les foules à chaque fois. Le 16 juin 2007, la reine Élisabeth II le nomme officier de l’Ordre de l’Empire britannique.

Joe Cocker meurt dans sa demeure du « Mad Dog Ranch » à Crawford (Colorado) dans la nuit du 22 décembre 2014 d’un cancer du poumon. Il avait 70 ans.

Écrit par Ritchie Rischard