Johnny Hallyday

Johnny Hallyday
Photographié par Claude Piscitelli

Jean-Philippe Smet naît le 15 juin 1943 à Paris. Il est le fils d'un comédien, chanteur et danseur belge. Quand Jean-Philippe a huit mois, le père quitte la famille. Comme des raisons professionnelles empêchent la mère de s'occuper de son fils, elle le confie à sa sœur.

En 1946, Jean-Philippe part pour deux ans à Londres avec ses deux cousines Desta et Menen qui y travaillent comme danseuses classiques. Dans la capitale britannique, Desta fait la connaissance du danseur américain Lee Hallyday (Nom civil : Lee Lemoine Ketcham) qu’elle épouse. Lee devient vite la figure paternelle pour le gamin qu’il appelle « Johnny ». Plus tard Johnny prendra le nom de Hallyday pour nom de scène et le petit Jean-Philippe Smet devient la super star « Johnny Hallyday ».

Lee lui achète des disques de rock américain et convainc le gamin que cette musique pourrait aussi avoir du succès en France. Johnny décide alors d’entamer une carrière artistique et musicale. Après quelques petits succès sur scène, il est invité, le 30 décembre 1959, à l'émission radio « Paris Cocktail » de Pierre Mendelsohn. Il y chante la chanson « Viens faire une partie ». Le duo de compositeurs « Jil & Jan », présents lors de l'émission sont enthousiastes par le petit nouveau. Ils le présentent à l'éditeur musical Jack Wolfsohn du label de disques « Vogue ». Le 16 janvier 1960 Johnny signe son premier contrat sous ce label. Deux mois plus tard sort son premier single « T'aimer follement ». Il fait sa percée la même année en juin avec le titre « Souvenirs, Souvenirs ». Une tournée dans l'avantprogramme de Sasha Distel et quelques apparitions lors de shows télévisés, surtout dans le show légendaire « Salut les Copains », font de Johnny l'« Idole des Jeunes ».

A l'âge d'à peine 18 ans Johnny a déjà vendu 1.673.000 disques. Au cours de sa longue carrière, il a fait 184 tournées dans 40 pays différents. Il est monté 2800 fois sur les scènes françaises et 450 fois sur les scènes internationales. Ses concerts ont attiré pas moins de 29 millions de fans.

Avec plus de 85 millions de disques vendus, Johnny Halliday est le seul Français à figurer parmi les 80 meilleurs musiciens/chanteurs de tous les temps.

Entre 1954 et 2017, Johnny joue aussi dans de nombreux films, dont certains sont devenus des films culte.

Le 8 mai 1964, Johnny interrompt sa carrière pour une année de service militaire. Il passe son service au « 43e régiment d'infanterie de marine d'Offenburg ».

Le soldat Smet obtient une permission spéciale pour pouvoir épouser, le 12 avril 1965, la chanteuse Sylvie Vartan. Ce mariage a tenu jusqu'en 1980. De cette union est né leur fils David Hallyday, devenu lui aussi chanteur/musicien.

Entre 1982 et 1986 Johnny a une liaison avec l'actrice française Nathalie Baye. Le 15 novembre 1983 naît leur fille Laura Smet. Johnny lui dédie son grand succès « Laura ». Le compositeur de cette chanson est Jean-Jacques Goldmann.

En 1995 Johnny fait la connaissance du mannequin Laeticia Boudou dans une discothèque à Miami. Ils se marient une année plus tard. En 2004 et 2008 le couple adopte deux filles vietnamiennes, Jade et Joy.

Deux autres femmes ont joué un rôle important dans la vie de Johnny. Il était marié avec Babeth Etienne du 1er décembre 1981 au 3 février 1982 et a épousé Adeline Blondieau à deux reprises, mariages qui ont tenu du 9 juillet 1990 au 11 juin 1992 respectivement du 19 avril 1994 au 9 mai 1995.

En novembre 2009 Johnny subit une opération chirurgicale aux vertèbres, ce qui l'oblige à terminer, avant terme, sa tournée d'adieu. Il est plongé pendant plusieurs jours dans un coma artificiel à cause de complications. A son réveil, il est obligé de réapprendre à parler et à chanter.

En mai 2017, Johnny annonce être atteint d'un cancer des poumons. Le 5 décembre il succombe à cette maladie à l'âge de 74 ans.

Le président français Emmanuel Macron ordonne un cortège funèbre depuis l'Arc de Triomphe en passant par les Champs Elysées jusqu'à l'église « La Madeleine ». D'après la police, un million d'admirateurs sèment la route du parcours. 15 millions de personnes ont suivi la retransmission à la télévision.

Aux Etats-Unis, le « New York Times » et « CNN » appellent Johnny Halliday le « Elvis Presley » français.

Suivant ses propres vœux, Johnny Halliday est enterré sur l'île française des Caraïbes Saint-Barthélémy, où il possédait une villa.

Écrit par Ritchie Rischard